Dorothy Sayers, l'autre auteure de romans policiers dans les années 20


Dorothy Sayers, on en parle beaucoup moins qu'Agatha Christie... Pourtant, elle aussi a son étoile au firmament des écrivains appartenant au premier cercle des auteurs de romans policiers ! D'ailleurs, Agatha Christie l'avait remplacée à la Présidence du Detection Club à sa mort pour la remercier d'avoir pris sa défense lors de la polémique qu'avait causé la sortie de son roman " Le Meurtre de Roger Acroyd" où la Reine du Crime avait été taxée de malhonnêteté par ses pairs.

Qui est Dorothy Sayers ?

Dorothy Leigh Sayers, née à Oxford en Angleterre en 1893, est une femme de lettres et une romancière britannique, également poète, dramaturge, essayiste et traductrice. Elle est aujourd’hui principalement connue pour son travail d’écrivain et notamment pour ses romans policiers (écrits durant l'entre-deux-guerres, ayant pour héros l'aristocrate dilettante Lord Peter Wimsey,

Source Wikipedia

Fille unique du pasteur de Witham, Henry Sayers, qui est directeur de l'école de chœur de la Cathédrale Christ Church d'Oxford, elle « grandit dans l'amour des livres et la culture classique »1 au petit village de Bluntisham (en) dans le Huntingdonshire où son père est nommé recteur. Elle « fait preuve dès son jeune âge d'un intérêt prononcé pour les langues, apprenant le latin à sept ans et s'initiant au français auprès de sa gouvernante ». Elle entre en 1912 au Somerville College de l'Université d'Oxford. Après de brillantes études, « elle devient en 1915 (et avec mention) l'une des premières femmes diplômées d'Oxford »2. Elle obtiendra également, « en 1920, un Master of Arts en littérature médiévale »

Issue « de la bourgeoisie de province anglaise que va ruiner la Guerre de 14 », elle se destine à l'enseignement et est brièvement professeur de littérature, mais elle se rend compte qu'elle ne supporte pas ce métier. Elle séjourne en France comme professeur-assistante d'anglais, mais cela ne l'enchante pas. Son meilleur souvenir de la France est d'y avoir lu tous les romans d'Arsène Lupin et d'avoir fréquenté, au Collège des Roches, en Normandie, le séduisant Eric Whelpton (en), dont elle s'inspirera pour créer Lord Peter Wimsey, le héros de ses futurs romans policiers.

De retour en Angleterre, elle trouve, à partir de 1921, « un travail de rédactrice, assez bien payé, dans une agence de publicité de Londres, la Benson's Advertising Agency ». « Elle va rester dix ans chez Benson » et cette expérience lui servira plus tard à évoquer le milieu des salles de rédaction publicitaire dans Lord Peter et l'Autre.

Son goût du mystère s'y affirme déjà : l'une des publicités qu'elle crée est basée sur le personnage du Colonel Moutarde du jeu Cluedo. Après s'être intéressée un temps aux mouvements socialistes qui façonnent la société anglaise de l'entre-deux-guerres, elle publie en 1923 son premier roman policier, Lord Peter et l'Inconnu, qui met en scène l'aristocratique détective Lord Peter Wimsey, flanqué de son fidèle serviteur Bunter.

Si ses romans s'intègrent dans le cadre du traditionnel roman d'énigme, elle apporte au genre un ton humoristique, quelques traits acérés contre la société bien-pensante de l'époque, et affuble son héros d'une vie sentimentale faisant totalement défaut aux Sherlock Holmes, Dr Thorndyke, Hercule Poirot et autres célèbres limiers de la littérature policière britannique de l'époque. En effet, Lord Peter s’éprend follement de la belle Harriet Vane (en), qu'il sauve de la pendaison dans Poison violent, épouse dans Noces de crime, et dont il a un enfant dans Le policeman a des visions, une nouvelle de la fin de cycle.

Outre le personnage de Lord Peter, Dorothy Sayers consacre, à partir de 1933, une brève série de nouvelles au personnage de Montague Egg (en), démarcheur spécialisé en vins et spiritueux et « un nouvel enquêteur assez drôle », qui se trouve mêlé à des énigmes policières (il découvre souvent un cadavre) qu'il parvient non sans mal à dénouer.

La vie privée de Dorothy Sayers est moins idyllique que celles de ses personnages de roman. Sa vie sentimentale est tumultueuse et décevante. Une « liaison avec un mécanicien en automobiles dont elle aura un enfant en 1924 », se solde par une séparation et la responsabilité d'élever seule son fils, un choix qu'elle assume au mépris des convenances du temps, dont, heureusement, ses succès littéraires lui permettent de s'affranchir. En 1928, elle épouse le capitaine Mac Fleming, un grand buveur et un paresseux notoire. Cette union difficile, sinon ratée, laisse toutefois Dorothy Sayers libre de ses mouvements pour produire, à un rythme soutenu, les aventures de Lord Peter qui lui apportent gloire et fortune.

Pour Romain Brian, professeur agrégé d'anglais, « Cependant, qu'on le veuille ou non - et que Sayers elle-même l'ait voulu ou non - Lord Peter Wimsey demeure un acteur majeur sur la scène policière de la première moitié du XXe siècle »

De 1949 à sa mort, elle préside le Detection Club

.

Après avoir toute la journée fait ses emplettes pour Noël, elle meurt d'une crise cardiaque dans sa résidence de Witham le 17 décembre 1957.


4 vues
© 2023 by Andy Decker. Proudly created with WIX.COM
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now