Miss Silver entre en scène : un roman cosy, signé Patricia Wentworth

Dora Amy Elles Dillon Turnbull, plus connue sous le pseudonyme de Patricia Wentworth, née à Mussoorie, dans l'Uttarakhand, en Inde (alors le Raj britannique) en 1878, et morte en 1961 à Camberley dans le Surrey, est un auteur britannique de roman policier.


Fille d'un général de l'armée britannique, Dora Amy Elles est élevée en Angleterre, mais retourne aux Indes à la fin de ses études. Elle publie là, dans une gazette destinée aux civils et aux militaires anglais, ses premiers textes. En 1906, à la mort de son premier mari le lieutenant-colonel Georges Dillon, elle s'installe définitivement en Angleterre avec ses enfants. C'est par besoin d'argent qu'elle publie en 1910, sous son nom de veuve, A Marriage Under the Terror ; un roman d'amour historique ayant pour toile de fond la Révolution française.


Elle publie en suivant quelques romans, sous le pseudonyme ensuite adopté de Patricia Wentworth, avant de se lancer avec succès en 1923 dans le roman policier.

Trois ans plus tôt, en 1920, elle a épousé le lieutenant-colonel George Turnbull, qui deviendra son secrétaire en écriture. La très mauvaise vue et l'écriture illisible de l'auteur nécessitent qu'elle puisse dicter ses récits à son mari qui les transcrit, en suggérant parfois quelques ajouts ou touches d'humour. Le manuscrit est ensuite relu à voix haute et corrigé, puis envoyé à une dactylo. Le manuscrit tapé est de nouveau relu et corrigé, de même que les épreuves avant la publication. Cette suite de relecture à voix haute et d'élagage sont à l'origine du style à la fois soigné et très dépouillé de l'auteur, ainsi que de ses courts et nombreux chapitres (de quarante à cinquante par roman d'environ 350 pages).


Ses romans policiers sont en fait des récits criminels mâtinés de romance, mais l'auteur sait maintenir un suspense sans se laisser aller à trop de sentimentalisme. Elle plante ses romans dans les décors de la haute bourgeoisie anglaise. La plupart du temps, une héroïne doit combattre des menaces extérieures au sein d'une intrigue qui lui permettra de découvrir l'amour. Dans bien des cas, les liens de cousinage, qui devrait lui permettre de développer une confiance réciproque, se révèlent des pièges et c'est auprès de gens dont elle se méfiait de prime abord que l'héroïne trouvera soutien et réconfort.


En France, Patricia Wentworth est surtout connue pour la série des trente-deux romans, amorcée en 1928, mettant en scène Miss Maud Silver, ancienne préceptrice devenue détective privée, et assistée à l'occasion par Frank Abbott, inspecteur de Scotland Yard. L'interjection « Mon cher Frank ! », assénée à chaque écart de langage du jeune homme, bien conscient du ton faussement courroucé de Miss Silver, est un des leitmotiv de la série. Quand elle lance cette repartie, la colère de Miss Silver est évidemment démentie par l'œil pétillant de la vieille fille détective, preuve de sa connivence et de son affection indéfectible pour le policier avec qui elle partage les dangers de ses multiples enquêtes. On peut estimer qu'Agatha Christie a largement repris ce modèle d'héroïne : le neveu, le tricot, les citations de Tennyson..., tout y est, à un point troublant de similitude. Certes, d'autres auteurs ont aussi eu à cette époque leurs "Miss ou Mrs quelque chose" (Miss Seeton chez Heron Carvic, Mrs Bradley chez Gladys Mitchel...) mais aucune de ces dames n'arrive à la somme de points communs qu'on peut constater entre Miss Silver et Miss Marple. La différence entre les deux "Miss"réside plutôt dans le traitement des intrigues : étude psychologique des personnages plus poussée chez Agatha Christie, romanesque plus poussé chez Patricia Wentworth.


Patricia Wentworth est également l'auteur d'une trilogie qui lorgne vers le roman d'espionnage et ayant pour héros l'inspecteur Lamb, un personnage secondaire aperçu à quelques reprises au cours des enquêtes de Miss Silver.





Nous avons particulièrement aimé une enquête de Miss Silver : Miss Sliver entre en scène


Après de nombreuses années, James Lessiter retourne sur le domaine de Lenton pour exiger qu'on lui rende les terres familiales. C'est sans compter que sa venue en dérange plus d'un. Aussi, quand il est retrouvé sans vie, battu à mort à l'aide d'un tisonnier, Miss Silver, en visite chez un ami des environs, a plus de suspects qu'il n'en faut pour boucler son enquête.

5 vues0 commentaire
© 2023 by Andy Decker. Proudly created with WIX.COM
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now